Livre Ouvert du Forum International de l'Agriculture 2019

Agissons pour protéger nos sols

Augmentation de la population, déforestation, malnutrition, réchauffement climatique préservation des ressources naturelles... L’agriculture peut-elle produire plus afin d’assurer la sécurité alimentaire de tous et, en même temps, proposer des solutions viables et durables face aux enjeux environnementaux de notre planète ?
L’objectif du 2e forum international de l’Agriculture planet A® 2019 était de répondre à ces questions en centrant la réflexion sur le thème « Terre, matière, planète : la qualité des sols pour la santé du vivant », choisi par le comité scientifique de planet A®.
Les sols « estomacs des plantes », selon les mots d’Aristote, sont au cœur du défi du changement climatique. Les travaux du forum, au diapason du rapport du GIEC adopté le 8 août 2019, ont démontré qu’une gestion raisonnée des terres, une révision des modes de production et de consommation alimentaire, l’arrêt de la déforestation, nous offrent un réel potentiel d’amélioration de la qualité des sols, essentielle à la santé du vivant. Cette santé des sols est également indispensable à la réduction des émissions de gaz à effet de serre grâce à son formidable potentiel de stockage carbone via le couvert végétal, présenté par l’INRA en lien avec le 4 p 1000. Les 5 milliards d’hectares de terres cultivables dans le monde sont donc une réponse majeure à la lutte contre le changement climatique.
Plus de 350 personnalités du monde entier - ministres, scientifiques, acteurs associatifs, experts, entreprises -, ont débattu de ces sujets les 27 et 28 juin 2019, à Châlons-en-Champagne. Leurs échanges se sont révélés riches et productifs, à travers des discussions confrontant points de vue politiques, géopolitiques, économiques, sociaux, alimentaires et sanitaires, climatiques et technologiques sur l’agriculture d’aujourd’hui. C’est la raison d’être de planet A®, enceinte unique de réflexion sur l’agriculture, que de confronter ces différentes voix et de susciter la prise de décision. C’est par une coopération entre les différents acteurs que se trouvent les solutions durables. Les opportunités institutionnelles comme la révision de la Politique Agricole Commune ou l’agenda du G7 doivent permettre le déploiement à grande échelle de ces synergies.
À ce titre, nous nous félicitons que ce Forum ait permis à un groupe d’experts de rédiger un appel demandant solennellement aux autorités européennes et internationales d’agir en faveur de la reconnaissance des sols vivants comme bien public mondial et qu’il soit signé par plus de 25 personnalités et institutions internationales ; que des engagements fermes y aient été pris par des entreprises et des élus ; qu’un texte appelant à l’arrêt de l’artificialisation des terres ait été signé par des organisations agricoles, des ONG et des personnalités politiques.
Ce Livre Ouvert est le compte rendu de ces travaux. Il sera soumis aux pouvoirs publics et représentants de la société civile qui verront, à travers les formidables ressources que représente l’Agriculture, des propositions d’action pour relever les défis auxquels notre humanité est confrontée.